Pour certains,  la vaccination bizarre qui sévit actuellement n'est qu'une arme permettant de réduire la population mondiale. Cette page résume cette hypothèse. L'article vient de Joachim Hagopian, diplômé de West Point, ancien officier de l’Armée américaine.

Dans cet article les Drs. Zelenko et Martin donnent les noms des criminels génocidaires qui sont derrière l’arme biologique covid-19.

Présentation de Zelenko et Martin

Vladimir Zelenko, docteur en médecine et praticien de chefs d’État (il a notamment soigné les Présidents Trump et Bolsonaro, Rudy Giuliani, le Rabbi Chaïm Kanivsky [New York], Rabbi Litzman (ministre de la santé d’Israël), a guéri avec succès plus de 6000 patients Covid-19 par une combinaison d’hydroxychloroquine, de zinc, de quercétine, de vitamine C et de vitamine D en traitement alternatif qui a résulté en un taux de survie de 99%. Alors que ses réalisations notables lui ont valu des nominations pour le prix Nobel de la paix et la Médaille Présidentielle de la Liberté, le fait de s’exprimer publiquement contre les dangers des soi-disant vaccins l’a amené à endurer des menaces de mort quotidiennes, des tentatives de mort sociale et professionnelle ainsi qu’une censure généralisée.

Le Dr David Martin est professeur, auteur, inventeur, chercheur et expert en brevets. Il est ici pour montrer aux autres comment se rappeler ce que cela signifie de mettre l’humanité dans l’expérience humaine. Au cours des cinq dernières décennies, il a vécu pleinement et l’a fait au service de l’humanité. Contrairement à beaucoup qui construisent une identité autour des réalisations, il utilise ses actions pour montrer aux autres les vastes extrêmes de possibilités. M. Martin est membre du Batten Institute de la Darden Graduate School of Business Administration de l’Université de Virginie.

Extraits du Dr Zev Zelenko

« Je suis un réaliste du complot. Vanguard et BlackRock sont partie prenante de toutes les industries, médias, universités et politiques. Vanguard et BlackRock investissent l’un dans l’autre par le biais de ce qu’on appelle la propriété circulaire. Ainsi, il faut le considérer comme un monopole qui possède tout... Après avoir fait les vérifications nécessaires, vous découvrirez que les principaux actionnaires de ce monopole sont les familles : Rothschild, Du Pont,  Rockefeller,   Carnegie, Orsini, la famille royale britannique, qui utilisent les fondations suivantes pour fomenter le chaos dans le monde : la fondation Bill et Melinda Gates, la fondation Soros Open Society, et la fondation Clinton. Ces fondations contribuent à la déstabilisation géopolitique. Le chaos est profitable en affaires et sert à l’acquisition du pouvoir... »

Joachim Hagopian :

Récapitulation : Tout sur terre est pratiquement détenu et contrôlé par ces mêmes sociétés d’investissement de premier plan ainsi que par les plus grandes banques, fonds communs de placement, compagnies d’assurance et même les nations politiques, propriétés contrôlées par la corruption et le chantage ; tous ces domaines sont complètement dominés par le mêmes lignées de contrôle — les dynasties des familles Rothschild, Rockefeller, Du Pont, Carnegie, Orsini, Bush et Windsor, ainsi que quelques clans moins connus mais tout aussi puissants couverts dans l’ouvrage de Fritz Springmeier Bloodlines of Illuminati [Les lignées des Illuminati]. Afin de parfaire leur emprise sur l’humanité, même les petites sociétés d’investissement de Fortune 500 appartiennent aux mêmes grandes sociétés connues au sein d’une structure de pouvoir de forme pyramidale à hiérarchie verticale. Comme l’a astucieusement observé le regretté grand comédien, George Carlin, il y a plus d’une douzaine d’années : tout cela n’est qu’un «grand club [de psychopathes] dont nous ne faisons pas partie» et qui contrôle pratiquement tous les aspects de nos vies et chaque entreprise de la planète, tant légales qu’illégales, sans exception.

Davantage d’identités de criminels du covid sont en train d’émerger. À part le Dr Mengele du génocide du coronavirus, nous avons dit le Dr Anthony Fauci, responsable des subventions de la recherche virale du NIH, et trois principaux complices — le Dr Ralph Baric de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, chargé d’exécuter l’ordre de Fauci de mener une étude sur une arme biologique létale à gain de fonction de coronavirus, jusqu’à ce que celle-ci soit interdite aux États-Unis, puis en envoyant 7,4 millions de dollars des contribuables américains au plus grand ennemi des États-Unis, la Chine communiste, et à la bat woman de son Institut de virologie de Wuhan, le Dr Shi Zhengli qui a averti que d’autres virus seront relâchés, et le racketteur en chef de la commercialisation des armes biologiques de Fauci et collègue terroriste intérieur, l’ancien vétérinaire de l’OMS, le Dr Peter Daszak — il y a plein d’autres coupables pointés du doigt, responsables criminels, derrière l’attaque d’aujourd’hui à l’arme biologique contre l’Humanité.

Selon le révélateur de vérité sur l’arme biologique Covid, le Dr David Martin, vient de rendre public la liste de trois douzaines de noms d’autres criminels identifiés du programme de dépopulation de l’élite. Par ordre alphabétique des prénoms, ils sont :

1. Al Gore, vice-président des États-Unis (1993-2001), président et cofondateur de Generation Investment Management LLP ;

2. André Hoffmann, vice-président de Roche ;

3. Angel Gurria, Organisation de coopération et de développement économiques ;

4. Bill Gates, Fondation Bill & Melinda Gates ;

5. Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne ;

6. Chrystia Freeland, vice-premier ministre et ministre des Finances, cabinet du vice-premier ministre du Canada ;

7. David M. Rubenstein, co-fondateur et co-président exécutif du Groupe Carlyle ;

8. Dustin Moskovitz, Open Philanthropy, co-fondateur de Facebook ;

9. Fabiola Gianotti, directrice générale, Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) ;

10. Feike Sybesma, président du Conseil de Surveillance de Royal Philips ;

11. S.M. la Reine Rania Al Abdullah du royaume hachémite de Jordanie, bureau de S.M la Reine Rania Al Abdullah ;

12. Heizo Takenaka, professeur émérite à l’Université Keio ;

13. Herman Gref, PDG et président du conseil d’administration de Sberbank ;

14. Jim Hagemann Snabe, président de Siemens ;

15. Julie Sweet, directrice générale d’Accenture ;

16. Klaus Schwab, fondateur et président exécutif, Forum économique mondial ;

17. Kristalina Georgeva, directrice générale, Fonds monétaire international (FMI) ;

18. L. Rafael Reif, président, Massachusetts Institute of Technology ;

19. Larry Page, Google ;

20. Laurence D Fink, présidente et chef de la direction de BlackRock ;

21. Luis Alberto Moreno, membre du conseil d’administration du Forum économique mondial ;

22. Marc Benioff, président et chef de la direction de, Salesforce ;

23. Mark Carney, envoyé spécial des Nations Unies pour l’action et le financement climatiques, Nations Unies ;

24. Mark Schneider, PDG de Nestlé ;

25. Mark Zuckerberg, Facebook ;

26. Mukesh D Ambani, président et directeur général de Reliance Industries ;

27. Orit Gadiesh, président de Bain & Company ;

28. Patrice Motsepe, fondateur et président exécutif d’African Rainbow Minerals ;

29. Paula Ingabire, ministre des technologies de l’information et de l’innovation, ministère des technologies de l’information et de la communication et de l’innovation du Rwanda ;

30. Peter Brabeck-Latmathe, vice-président du conseil d’administration du Forum économique mondial ;

31. Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ;

32. Robert Mercer, Fonds Renaissance ;

33. Tharman Shanmugaratnam, ministre principal du gouvernement de Singapour ;

34. Thomas Buberi, directeur général d’AXA ;

35. Yo-Yo Ma, violoncelliste ;

36. Zhu Min, président de l’Institut national chinois de recherche financière.

 

[source: https://bibicabaya.fr/2021/11/15/noms-reveles-des-tueurs-a-l-arme-genocidaire-covid19/]