Pages Santé

 

Préparation et Détox injection (avant et après injection)

Sur une autre page :

Détox naturelle injection aC (Anne Portier)

Détox injection anti-covid (Amin Gasmi)

Neutralisation oxyde de Graphène (Ricardo Delgado)


Cette page contient des informations de préparation à l'injection (15 jours avant l'injection), et de détoxification après l'injection.​

Alimentation, vitamines, micronutriments, phytothérapie, homéopathie, oligo-éléments...

La datation est indiquée par rapport à la date de l'injection.

Étape 1 - À prendre au jour J -15 avant l'injection (quinze jours avant)

Vitamine C liposomale. Normalement 1g/j. Peut être augmenté en cas d'infection (5 g voire 10 g si toléré par le système digestif)

Vitamine D. Prendre entre 6000 et 12000 UI.

Zinc. Ne pas excéder 50 mg. Le taux sanguin de zinc à viser est supérieur à 1 mg/L.

Omega 3. Sous forme de capsule (500 mg/j) ou de poisson gras : sardines, maquereaux, harengs.

Polyphénols. Consommer des aliments riches en polyphénols (thé vert, fruits et légumes colorés et raisin par exemple. Ou bien sous forme de gélules (quercitine, rutine).

D-dimères. Si à risque : demander une prise de sang en dosant les D-dimères (pas besoin d'ordonnance, ça coûte 10 €). C'est un marqueur de risque cardiovasculaire quand il y a soupçon de phlébite par exemple. On a constaté qu'après les vaccins ARNm et AstraZeneca, les D-dimères pouvaient être multipliés jusqu'à 10 chez certains patients. A ce moment-là, on est en droit de demander à son médecin de prescrire de l'aspirine : 100 mg d'Aspégic pendant 15 j avant l'injection si à risque.

Vaisseaux. Protéger les vaisseaux avec des plantes comme l'hamamélis, la vigne rouge, la myrtille, etc.

Étape 2  -  Activer l'agent chélateur naturel (avant l'injection)

Glutathion. Le corps dispose en interne un responsable de la chélation : le glutathion. C'est l'antioxydant intracellulaire le plus important de l'organisme et ses taux chutent au cours du vieillissement. Il va permettre à d'autres vitamines antioxydantes, comme la vit.C et E, d'agir pleinement en recyclant les formes oxydées, en se régénérant et en restaurant leur potentiel antioxydant. Le glutathion permet également de neutraliser l'oxyde de graphène.

C'est lui que le foie va utiliser pour neutraliser les agents polluants. Le glutathion va agir en se liant aux toxines, métaux lourds, pesticides, etc. et les rendre hydrosolubles pour permettre leur évacuation à travers la bile ou l'urine.

Il faut donc s'assurer d'avoir un bon niveau de glutathion.

  • Alimentation : on trouve de bonnes sources de glutathion dans le melon, les asperges, la courge, les tomates crues, le chou-fleur, les brocolis, les oignons ou les carottes.

  • 5 jours avant l'injection, on peut commencer à prendre du glutathion fort (laboratoires Fenioux) : 1 comprimé /j à sucer, ou Radicolyse (labo Phyt-Inov) : 2 gélules 2f/j pendant 3 semaines. Le Glutathion R est également très efficace.

  • La propolis aide également le glutathion avec ses propriétés antioxydantes : 2 gélules 2f/j ou propolis brune purifiée (labo Phyt-Inov).

  • La teinture mère d'aiguilles de pin sylvestre, connu pour être un stimulant général de l'organisme, en augmentant la réponse immunitaire aux agressions extérieures.

 

Les plantes et les acides aminés sont également de puissants chélateurs naturels à ajouter pour drainer l'organisme, favoriser l'élimination des toxines et purifier le sang. Il faut préciser que peu d'études existent à ce stade pour confirmer ou infirmer leur efficacité.

  • Le chardon marie est un excellent détoxifiant naturel. L'extrait actif du chardon marie, la silymarine, augmente le taux de glutathion. Prendre 200 à 250 mg/j pendant deux mois au minimum.

  • La NAC (N-Acetyl-Cystéine) est un acide aminé qui augmente les niveaux de glutathion intracellulaire dans les érythrocites ainsi que dans les cellules du foie et des poumons et restaure les stocks de glutathion après qu'ils ont été expérimentalement diminués. La dose conseillée est de 600 mg/j.

  • Pour leur potentiel chélateur, l'algue chlorella avec le mélange Cholr&Phyl® (laboratoires Fenioux) : 2 gélules 10 mn avant le repas 2f/j, l'ail, la coriandre, le sélénium ou encore l'acide alpha-lipoïque.

  • L'élixir dépuratif Depuragem comprend les élixirs de Boldo, Bardane, Bouleau, Romarin. Il a la propriété d'enlever à la masse des humeurs et particulièrement diététique. Il a également une action bénéfique sur le foie. On le recommande comme désintoxiquant du sang et en cas d'acné ou d'eczéma. Il assurera un nettoyage de l'ensemble de l'organisme. Flacon de 200 ml. Mettre 3 cuillères dose dans une bouteille de Volvic ou de Mont Roucous. Boire la bouteille un jour sur deux.

Étape 3  - L'homéopathie (du jour J à J+4 après l'injection)

L'homéopathie possède plusieurs souches drainantes capables d'aider votre corps à détoxiquer les métaux lourds. Voici les posologies à prendre au cours des 4 jours suivant la vaccination:

  • Belladonna 30 CH, une dose entière à prendre immédiatement après la vaccination pour éviter la fièvre et toute inflammation (locale ou méningée).

  • Thuya occidentalis 9 CH, une dose entière le deuxième jour (le matin à jeun), pour éviter que le terrain devienne sycotique (blocage de l'immunité et installation d'une maladie chronique comme des rhumatismes), pour éviter de faire ressortir une maladie familiale comme l'eczéma et l'asthme, comme le faisait beaucoup le BCG.

  • Thuya occidentalis 15 CH, une dose entière le troisième jour (le matin à jeun).

  • Thuya occidentalis 30 CH, une dose entière le quatrième jour (le matin à jeun).

En fonction des symptômes post-vaccinaux, vous pouvez compléter votre détoxication avec l'un de ces traitements homéopathiques:

  • Aviaire 5 CH : fragilisation su système immunitaire. Rhinopharyngites à répétition.

  • Mezereum : éruption prurigineuse post-vaccinale, sous forme de vésicule évoluant rapidement vers l'ulcération, avec pûs blanc qui sèche et laisse place à des croûtes blanchâtres. Prurit nocturne empêchant de dormir.

  • Silicea 5 CH : suppuration du lieu d'injection, amaigrissement.

  • Sulfur: éruption pustuleuse, rouge, brûlante, prurigineuse, douloureuse, aggravée par l'eau, après vaccination.

  • Thuya occidentale : médicament de prescription systématique à titre préventif. Utile en cas de conjonctivite, kératite, d'asthme, de diarrhée, d'insomnie après la vaccination, indiqué particulièrement chez le patient présentant une infiltration de type gynoïde.

Étape 4  - Relancer les défenses immunitaires

On dispose de plusieurs outils pour augmenter nos défenses:

  • le 3 champignons : shitaké (toxique cru), maïtaké, reishi.

  • Cuivre-Or-Argent : 1 ampoule d'oligo-élément le matin à jeun.

  • Vit.C Acérola : 1càs de poudre le matin.

  • Echinacea complexe (Lehnlng) n° 40 3 fois, 20 gttes.

  • STIMU+ : 2fois 2 gélules (Phyt'inov).

  • Synergie d'huiles essentielles :

Mélanger les huiles essentielles suivantes dans un flacon :

- 3 ml HE Ravensare aromatique

- 2 ml HE Eucalyptus globulus

- 1 ml HE Sarriette des montagnes

- 1 ml HE Thym CT thuyanol

Appliquer 6 gouttes du mélange sur le thorax et sur le dos, 3 fois/j  pendant 15 jours.

Qui dit renforcer ses défenses immunitaires, dit renforcer ses bonnes bactéries. Avant et après l'injection, nos experts nous recommandent  de suivre les conseils alimentaires su Dr Jean Seignalet à la loupe.

Ce mode alimentaire vous permet de régénérer la paroi intestinale et de renforcer vos bonnes bactéries et donc votre immunité.

Tiré du livre Vacciné covid 19 ? Détoxifiez-vous (auteur inconnu - ISBN 9 798757 426426)