Cette page présente une liste d'individualités qui influencent le monde par le pouvoir de l'argent et la manipulation.

 

Klaus Schwab

 

Forum économique mondial, dépeuplement, transhumanisme

Auteur du « Great Reset ». Klaus Schwab est né en 1938 dans l’Allemagne hitlérienne, plus précisément à Ravensburg, une ville proche de la frontière suisse. Il grandit dans l’ambiance d’un État policier fondé sur la peur, la violence,  le lavage de cerveau, le contrôle, la propagande, le mensonge, l’industrialisme, l’eugénisme, la déshumanisation et l’épuration. A cette violence psychosociale vient s’ajouter celle des armes.

… Klaus Schwab utilise une rhétorique éloquente pour ensorceler l’esprit de son public mondial et le convaincre que la plus noble de toutes les causes est de s’assurer que chaque humain sur terre pensera et ressentira exactement la même chose. « Élevez l’humanité dans une conscience collective ». [traduction : fabriquer des clones]

… Plusieurs douzaines de dirigeants de l’OMS, du Forum économique mondial (WEF) et de divers autres organismes mondialistes ont déclaré que la « Grande Réinitialisation » devait inclure l’établissement d’un traité mondial sur les « pandémies » afin de garantir que tous les humains soient « vaccinés » conformément aux décrets gouvernementaux.

Le chef du Forum économique mondial, Klaus Schwab, qui ressemble beaucoup à un Heinrich Himmler âgé (de la SS nazie), affirme que les humains qui refusent de suivre le plan sont une menace pour tous les autres. Lui, le Premier ministre britannique Boris Johnson, le président français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel et de nombreux autres suspects habituels sont tous d’accord.

Ces « leaders » internationaux ont signé une lettre dans laquelle ils déclarent que la prochaine phase de la transition plandémique vers un Nouvel Ordre Mondial nécessite que les ingénieurs sociaux et les architectes sociétaux du monde « construisent une architecture de santé internationale plus robuste qui protégera les générations futures ».

Young Global Leaders

Le Young Global Leaders (« Jeunes Leaders Mondiaux »), ou Forum of Young Global Leaders, est une organisation indépendante à but non lucratif gérée depuis Genève, en Suisse, sous la supervision du gouvernement suisse. Lancés par Klaus Schwab du Forum économique mondial en 2004, les Young Global Leaders sont gouvernés par un conseil d’administration de douze leaders mondiaux et industriels, allant de la reine Rania de Jordanie à Marissa Mayer de Yahoo! et le cofondateur de Wikipédia, Jimmy Wales.

 

Schwab a créé le groupe avec 1 million de dollars gagné du prix Dan David, et la classe inaugurale de 2005 comprenait 237 jeunes leaders. Les jeunes leaders mondiaux participent à la réunion annuelle des nouveaux champions, créée en 2007 et connue de manière informelle sous le nom de « Summer Davos », aux côtés d’entreprises de croissance mondiale et d’autres délégations au Forum économique mondial. Dans Business Week, Bruce Nussbaum décrit les Young Global Leaders comme « le réseau social privé le plus exclusif au monde », tandis que l’organisation elle-même décrit les dirigeants sélectionnés comme représentant « la voix de l’avenir et les espoirs de la prochaine génération ».

 

Représentant plus de 70 nations différentes, les Young Global Leaders sont nommés par des anciens pour un mandat de six ans et sont soumis au veto pendant le processus de sélection. Les candidats doivent être âgés de moins de 38 ans au moment de l’acceptation (ce qui signifie que les YGL actifs ont 44 ans et moins) et être très accomplis dans leur domaine. Au fil des ans, il y a eu des centaines de lauréats, dont plusieurs célébrités, aux côtés de personnalités et d’innovateurs reconnus dans les domaines de la politique, des affaires, du milieu universitaire, des médias et des arts.

 

En 1992, Schwab a créé l’école Global Leaders for Tomorrow, qui a été rétablie sous le nom de Young Global Leaders en 2004. Parmi les membres de la toute première promotion de l’école en 1992 figuraient déjà de nombreuses personnalités politiques libérales importantes, telles qu’Angela Merkel, Nicolas Sarkozy et Tony Blair….. D’autres noms notables figurent sur la liste de l’école : Jacinda Ardern, Emmanuel Macron, le président de la France ; Mais la liste des anciens élèves de l’école ne se limite pas aux dirigeants politiques. On y trouve également de nombreux capitaines de l’industrie privée, dont Bill Gates de Microsoft, Jeff Bezos d’Amazon, Richard Branson de Virgin, et Chelsea Clinton de la Fondation Clinton. Là encore, tous ont exprimé leur soutien à la réponse mondiale à la pandémie, et beaucoup ont récolté des bénéfices considérables grâce à ces mesures. En 2007, l’organisation a lancé un programme intitulé « Table for Two », visant à prévenir à la fois la malnutrition dans les pays en développement et l’obésité dans les pays développés8. ​​(francemediasnumerique.com pour Young Global leaders)

Bill Gates

 

Dépeuplement, eugénisme, marché des injections expérimentales

Bill Gates, le père de Microsoft et de la Fondation Bill & Melinda Gates, sponsor de l'OMS.

194 états dans le monde ont ratifié le Règlement Sanitaire International (RSI – 2005) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ce règlement prévoit : « en cas de crise sanitaire majeure, tous les états membres s’engagent à respecter toutes les consignes émanant du Conseil Mondial et à faire en sorte que toutes ces consignes priment sur les lois et les codes juridiques des états ».

Bill Gates, via sa fondation, a déjà investi plus de 20 milliards dans des vaccins, produits par des laboratoires comme AstraZeneca, Johnson&Johnson, Pfizer ou Sanofi, que l'on retrouve dans les recherches actuelles sur la Covid-19. Et le vaccin, il en est bien sûr encore question dans la réponse à apporter à la pandémie actuelle. 

La fondation Gates a donné 750 millions de dollars pour fonder Gavi en 1999. C’est un partenaire essentiel de Gavi en matière de façonnage du marché des vaccins. La fondation Gates est le second contributeur de l’OMS.

Comment éviter un désastre climatique ? Pour Bill Gates, cela passe par la généralisation de la consommation de viandes synthétiques.

Georges Soros

Mainmise sur la CEDH (Cour européenne des droits de l’homme)

Né à Budapest en 1930, Georges Soros a survécu aux nazis et fui l'occupation soviétique avant de faire fortune aux Etats-Unis dans la finance spéculative. Non sans s'attirer les critiques.

En 1992, il est devenu "l'homme qui fit sauter la Banque d'Angleterre" en déclenchant une attaque spéculative d'ampleur contre la livre sterling. Dix ans plus tard, il est condamné en France pour délit d'initié.

La fondation OSF (Open society Foundations)

Classé 29e fortune mondiale par le magazine Forbes, George Soros agit à travers sa très active fondation OSF (Open society Foundations), créée en 1984 et accusée par ses détracteurs d'ingérence politique via la défense d'une société libérale et multiculturelle.

Mainmise de Soros sur la Cour européenne des droits de l'homme

Enquête révélant la mainmise du réseau d’ONG de Georges Soros sur la Cour européenne des droits de l’homme :

« L’homme qui manipule la Cour européenne des droits de l’homme, George Soros, ne s’arrête pas là. Il a confié lui-même avec une bonhommie souriante : “je suis un chef d’Etat sans Etat”. Il est le premier des lobbyistes du monde. » Un lobbyiste au pouvoir considérable : « Sa facilité à pénétrer les instances européennes est due au fait que ce sont les intérêts privés mondialisés qui gouvernent l’Europe, explique Philippe de Villiers. L’Open society Foundations est donc plus puissante qu’un pays comme la France. George Soros est beaucoup plus puissant qu’Emmanuel Macron. D’ailleurs, le surnom qui lui est donné à Bruxelles est éloquent : “le puppet master”, en français, “le maître des marionnettes”. »

Collaboration avec les nazis

Le nom de George Soros est devenu un synonyme de la mondialisation. Son père gagnait sa vie en confisquant les biens des Juifs avant qu’ils ne soient envoyés vers les camps de concentration. Soros a déclaré qu’il n’a aucun regret à propos de sa collaboration avec les Nazis – ce qui peut nous éclairer quelque peu sur la façon dont réfléchit cet homme !
 

Déstabilisation de l'Afrique

Dans la deuxième partie nous exposerons les trois principaux outils employés par Soros et par les mondialistes pour déstabiliser l’Afrique : juridique, militaire et la société civile. Ce qui en émergera sont les contours d’un réseau international complexe d’intérêts s’acharnant à déstabiliser les états d’Afrique de l’Ouest qui se rapprochent de la Russie et de la Chine. L’empire africain de Bolloré est une cible essentielle de cette déstabilisation. Notre enquête démontrera que Vincent Bolloré, bien qu’il n’est pas un ange, devient le bouc émissaire d’un syndicat international de mondialistes dont la corruption est cachée par les officines médiatiques qu’ils contrôlent. (lien externe)

Famille Rothschild

Lien externe 1​   Lien externe 2​   Lien externe 3

Possède les banques centrales de 165 pays, grands actionnaires de Vanguard - Blackrock, Banque mondiale, FMI, financement des guerres, euro, City de Londres, nouvel ordre mondial

 

La famille Rothschild, la plus célèbre famille à porter ce nom, sont des descendants de Mayer Amschel Rothschild (1744-1812). Né Mayer Amschel Bauer, à Francfort-sur-le-Main dans l'ouest de l'Allemagne, il changea son nom en Rothschild en référence au bouclier rouge, symbole de la maison familiale puis de la banque créée par son père. Ses descendants ont fondé depuis le XVIe siècle des dynasties de banquiers et financiers dans différents pays européens aux origines juives ashkénazes et aux différentes nationalités (allemande, française, britannique, israélienne, etc.). Ils possèdent les banques centrales de 165 pays, contrôlant ainsi les flux monétaires dans la plupart des pays.

Les banques

Les Rothschild détiennent le monde par leurs banques. Déja Andrew Jackson, président américain (1767-1845), disait des banques : "vous êtes une fosse pleine de serpents et de voleurs. J'ai décidé de vous exterminer, par Dieu Tout-Puissant, je vais vous exterminer. Si seulement les gens comprenaient l'injustice abominable de notre système monétaire et bancaire, nous aurions une révolution avant demain." Lincoln et Kennedy ont été assassinés dans leur tentative de libérer le pays des méga banques du monde, des banksters.

Banque mondiale et FMI
Il y a deux méga banques qui offrent des prêts à tous les pays : La Banque Mondiale et le FMI. La Banque Mondiale est détenue conjointement par tous les banquiers du monde, les Rothschild en tête tandis que le FMI est entièrement détenu par les Rothschild. Ces méga banques offrent des prêts à des pays en voie de développement et utilisent des taux d'intérêt presque impossibles à rembourser pour s'emparer de la prospérité réelle, les terres et les métaux précieux. Les raffineries etc. leur appartiennent également en secret...

BRI, guerres

La banque qui contrôle tout, la banque des règlements internationaux,  BRI dont le siège est à Bâle, est contrôlée par les Rothschild. Les Rothschild sont derrière toutes les guerres depuis Napoléon. Ils ont découvert qu'il est rentable de financer les deux parties d'une guerre. Il y a des guerres puisque c'est profitable pour le Rothschild et les banksters, et tant que nous continuerons à utiliser leur argent, le monde ne vivra jamais en paix.  Il s'agit d'une organisation secrète sectaire et non d'une conspiration juive. Même s'ils se disent juifs, ils ne le sont pas, car le vrai juif n'a pas le droit de revendiquer des intérêts, selon lévitique 25:37.

 

Couronne britannique
Les USA sont une société dominée par des étrangers. Son nom d'origine était Virgina Company et elle appartenait à la couronne britannique. Ne pas confondre la couronne britannique avec la reine qui n'a que des pouvoirs cérémonials. La couronne britannique a transféré la société la société au Vatican qui lui a restitué les droits d'exploitation. Les présidents américains sont devenus directeurs généraux, et leur rôle est de collecter des fonds pour la couronne britannique et le Vatican. Ils perçoivent leur part des bénéfices chaque année.

La City

La couronne britannique gouverne secrètement le monde à partir d'un état indépendant et souverain de 2,9 km2,  la City of London. Cette autre couronne est  constituée d'un comité de 12 banques dirigées par la banque d'Angleterre contrôlée par les Rothschild. La maison Rothschild se trouve au sommet de la pyramide du pouvoir. Ils sont le cerveau du nouvel ordre mondial et dominent complètement un agenda mondial. Ils sont derrière l'union européenne et l'euro, et ils sont derrière l'union nord américaine et la monnaie amero. Ils contrôlent tous les services secrets du monde et les armées privées de l'Otan.

Vanguard et Blackrock

La famille Rothschild fait partie des principaux actionnaires du monopole formé par Vanguard et BlackRocke  qui possède tout dans le monde. Les Rothschild ont depuis longtemps remplacé la famille royale britannique en tant que dirigeants de facto de l'Angleterre et, par ailleurs, ils ont pris la direction de la plupart des autres nations européennes.

Maladies mentales

Le désir maniaque de la famille de préserver la fortune et le pouvoir de la famille grâce à des mariages endogames (entre des membres anormalement proches) a entraîné une « quantité énorme » de maladies mentales parmi ses membres d'élite.

La vente d'Alstom

L'affaire de la vente d'Alstom : Le 4 novembre 2014, Macron ministre de l’économie autorise investissement General Electric dans Alstom.
... Or, des sociétés intermédiaires, grandes entreprises, conseillères Alstom, ont empoché  105 millions d'euros dans la vente d’Alstom Energie à General Electric en 2015. Le 2ème plus gros bénéficiaire, la banque Rothschild a reçu 12 millions d’euros. (resistancerepublicaine.com).

… Le député a remarqué que l'on « peut retrouver dans la liste des donateurs ou des organisateurs de dîners de levée de fonds [pour En marche] des personnes qui auraient été intéressées » à la vente d'Alstom. Il estime, dans sa lettre de signalement, que, « s'il était vérifié, un tel système pourrait être interprété comme un pacte de corruption ». D'après nos informations, cinq associés de chez Rothschild figurent parmi les premiers donateurs d'En marche (Marianne – 27 septembre 2019).

Rockefeller

Lien externe 1

 

Le lobby pharmaceutique, l'élimination des médecines naturelles

Le lobby pharmaceutique et l’empire Rockefeller. En 1913, John Rockefeller, patron du trust pétrolier "standard oil compagny" crée la fondation soi-disant philanthropique Rockefeller. Il va organiser grâce à cette fondation le contrôle stratégique de la santé aux états unis. Les dons de la fondation Rockefeller supportent exclusivement des écoles médicales et des hôpitaux. Ces institutions sont devenues les missionnaires d'une nouvelle race d'entreprises : les fabricants de médicaments synthétiques brevetés. Les vitamines et autres micronutriments rendent impossibles le développement de toute activité commerciale médicaments brevetés. En effet les produits d'origine naturelle ne peuvent être brevetés. Ils sont donc totalement ouverts à la concurrence. L'élimination de la concurrence indésirable des micronutriments naturels devient donc une question de vie ou de mort pour le commerce pharmaceutique dès la fin de la première guerre mondiale. La fondation Rockefeller profite de l'épidémie de grippe espagnole de 1918 et utilise les médias pour lancer une chasse aux sorcières contre tous les médicaments qui échappent à ces brevets. Au cours des 15 prochaines années, toutes les écoles médicales des états unis et la plupart des hôpitaux deviennent des pions sur l'échiquier stratégique de Rockefeller pour mettre l'ensemble du secteur de la santé sous le monopole de ses entreprises pharmaceutiques... (Crowdbunker 2 nov 21)

Jeff Bezos (fondateur d'Amazon)

Lien externe 1

Le transhumanisme, l'immortalité

Jeffrey Preston Jorgensen naît le 12 janvier 1964, fils de Ted Jorgensen et Jacklyn Gise, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Après son divorce, sa mère épouse en avril 1968 Miguel Bezos, un immigré cubain qui adopte Jeff et l'élève comme son propre fils.

Jeff Bezos est le fondateur d’Amazon. Il est libertarien et donateur du laboratoire d'idées libertarien Reason Foundation. Engagé dans le mouvement transhumaniste, il a investi 42 millions de dollars dans une horloge mécanique située au Texas, laquelle pourra donner l'heure exacte pour les dix mille prochaines années.

Il acquiert une start-up Altos Labs (silicon valley). Altos mène des recherches sur le rajeunissement des cellules de certains organes pour ensuite l'appliquer à l'ensemble des cellules. Le collectif se base sur le processus de reprogrammation biologique en rajeunissant les cellules en laboratoire. L'expérience se focalise sur les animaux pour ensuite s'étendre à l'homme en cas de succès. Elle emploie des scientifiques renommés.

Warren Buffet

Lien externe 1

La classe des riches l'a emporté

Le PDG de "Berkshire Hathaway", Warren Buffett, né le 30 août 1930 à Omaha, est un homme d'affaires, investisseur et milliardaire américain. Suite à des investissements en bourse, il devient milliardaire dans les années 80 ; le magazine Forbes le classe 3e fortune mondiale en 2019, estimée à 82,5 milliards de dollars.

En effet, Warren Buffett affirme à l'occasion que les riches ne se sont jamais aussi bien portés (« We never had it so good ») et qu'il serait ainsi judicieux d'élever les taxes les concernant. Il déclarait aussi : « il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner ».

Prédiction d'une pandémie pire que le covid

« Il y aura une autre pandémie, nous le savons. Nous savons qu’il y a une menace nucléaire, chimique et biologique et maintenant une cyber-menace, et nous savons que chacune de ces menaces a des possibilités terribles et nous faisons certaines choses à ce sujet, mais ce n’est tout simplement pas quelque chose que la société semble particulièrement capable d’appréhender pleinement. »

« La cyber-menace, nous venons juste de commencer », s’amuse Buffett, ajoutant : « et regardez les dégâts qui ont déjà été faits. »

Mark Zuckerberg

Lien externe 1

Le rêve transhumaniste, le dépeuplement

Mark Elliot Zuckerberg, né le 14 mai 1984 à White Plains dans l'État de New York, est un informaticien, chef d'entreprise et milliardaire américain. Il est le cofondateur du site et réseau social Facebook en 2004, dont il est l'actionnaire majoritaire et également le président-directeur général. Le magazine Forbes le classe 8e fortune mondiale en 2019, estimée à 74,1 milliards de dollars.

Le célèbre réseau social Facebook change de nom et devient Meta. Nous tenterons de comprendre les ambitions qui se cachent derrière cette nouvelle formule.


Le but semble de détourner l'attention du public suite aux nombreuses critiques que le géant américain a essuyé ces derniers temps. La plateforme meta est la future plateforme majeure de connexion internet censée supplanter nos écrans actuels d'ici la fin de la décennie. Le nom même de méta n'est pas anodin car il fait référence à métaverse qui est une sorte d'univers virtuel fictif dans lequel les individus pourraient évoluer dans des espaces persistants et partager, et tout ceci en trois dimensions.

 

Selon le pdg de FaceBook, Internet ne cesse d'évoluer, nous sommes passés des PCs aux smartphones, du texte aux photos, puis aux vidéos, et cela n'est pas fini. Cette prochaine plateforme sera encore plus immersive, une sorte d'internet palpable où vous serez au cœur de l'expérience au lieu de la regarder. Le but de meta est de rapprocher les gens en se téléportant n'importe où. Alors comment accède-ton à ce nouveau monde? Il faudra d'abord vous munir d'un casque de réaklité virtuelle ou de lunettes de réalité augmentée. Meta souhait créer des lunettes d'apparence classique mais qui permettent de voir au-delà du monde physique. Pour bouger, il faudra s'équiper de contrôleurs au niveau des mains. Pour se déplacer, certains imaginent même un système de tapis roulant. Marc Zuckerman a ajouté : il s'agit de bâtir un monde parallèle aux possibilités variées comme jouer à des jeux entre amis, assister à des événements virtuels sportifs ou encore travailler. On utilisera certainement des avatars hyperréalistes pour le monde du travail, mais aussi d'autres plus fantaisistes pour d'autres activités.

 

Mais Meta n'est pas une entreprise philanthropique et espère bien rentabiliser son univers virtuel... Notre but est que ce marché atteigne des centaines de milliers de dollars... L'ONG  "Real Facebook Oversight Board" ne semble pas dupe, car selon elle changer de nom ne change pas de réalité. Facebook détruit notre démocratie et est le premier colporteur de haine. Selon l'ONG, ce changement de nom ne doit pas nous détourner. Selon le journal les Echos, Marc Zuckerberg a d'autres ambitions. Il ne veut plus être un groupe d'applications mobile. Son but est de devenir une entreprise du métaverse qui n'est autre qu'un monde virtuel et immersif... Zuckerberg parie sur l'immersion totale de l'internaute... Mais l'ancien Facebook va-t-il se racheter une ligne de conduite avec Méta ?... 

Elon Musk

Lien externe 1    lien externe 2

 

L'homme d'affaires

 

Contrairement à la publicité habituelle, le milliardaire Elon Musk n'a pas créé Tesla. Il a simplement racheté l'entreprise à deux esprits brillants. Martin Eberhard et Marc Tarpenning. Les batteries nécessitent du Cobalt dont le Congo est l'un des seuls producteurs. Nuisance aux enfants. On leur donne un sac de jute et on leur demande de ramasser à la main des petits morceaux de cobalt. 35000 enfants concernés.

La majeure partie des revenus de Tesla ne provient pas de la vente de voitures mais de subventions gouvernementales qui vendent des crédits carbone pour votre innovation en matière d'énergies propres. SolarCity, Space X bénéficient d'un soutien gouvernemental estimé à 4,9 milliards, etc. Le thème commun à l'ensemble de son empire émergent : il va toujours où il y a de l'argent et gagne plus d'argent avec le bitcoin qu'en vendant des voitures….

Le transhumaniste

Selon Elon Musk, l'homme le plus riche du monde, les recherches sur des puces implantées dans le cerveau de son projet Neuralink avancent à grands pas. Un singe a même été muni d’un implant sans fil dans son crâne pour lui permettre de jouer à des jeux vidéo.
Des singes et des cochons testent la puce cérébrale… bientôt l’homme?
Dans un entretien sur l'application de streaming audio Clubhouse, réseau qu’Elon Musk affectionne, malgré les contraintes de sécurité, il a évoqué les efforts de Neuralink pour concevoir et produire un implant cérébral qui permettrait aux humains de contrôler des ordinateurs par la pensée.

Le prince Charles

Lien externe 1

Le nouvel ordre mondial

« Il nous faut une vaste campagne de type militaire pour placer nos forces au-dessus du secteur privé mondialisé. avec des milliers de milliards à sa disposition bien au-delà du PIB mondial, et avec le plus grand respect, au delà même des plus grands gouvernements du monde. Cela offre la seule perspective réelle d'atteindre une transition économique mondiale. »