(1) 2021, 9 décembre - Une guerre sous prétexte sanitaire

Explications de Reiner Fuellmich sur ses actions futures

(tiré de web 9 décembre 2021)

... Fuellmich a ensuite parlé  de vaccins, déclarant qu'”ils n’ont rien à voir avec la vaccination,  mais font partie d’expériences génétiques”. « En plus des tests  défectueux et des certificats de décès frauduleux établis par du  personnel médical corrompu, le vaccin « expérimental » lui-même viole  l’article 32 de la Convention de Genève. Selon l’article 32 de la IVe  Convention de Genève de 1949, « les mutilations et les expériences  médicales ou scientifiques non rendues nécessaires par le traitement  médical d’une personne » sont interdites. Selon l’article 147, la  conduite d’expériences biologiques sur des humains est une violation  grave de la Convention. Le vaccin « expérimental » viole les 10 codes de  Nuremberg qui prévoient la peine de mort pour ceux qui violent ces  traités internationaux. »

Fuellmich a également ajouté  que tout cela était déjà prévu depuis un certain temps pour être mis en  œuvre en 2050″. pense que c’est dans cette précipitation qu’ils font  tant d’erreurs. Par exemple, les fabricants de vaccins n’avaient pas  prévu qu’il y aurait autant d’effets secondaires et de décès. “

“L’Europe est le principal  champ de bataille de cette guerre. C’est parce qu’elle est complètement  en faillite. Les fonds de pension ont été complètement pillés. C’est  pourquoi ils veulent mettre l’Europe sous contrôle avant que les gens  sachent qu’ils sont. ce qui se passe” . Mais qui sont ces gens qui  tirent les ficelles ? Selon Fuellmich, c’est un groupe d’environ 3 000  super-riches. Ce groupe comprend, entre autres, la clique de Davos  autour de Klaus Schwab. Ce qu’ils veulent ? Contrôle total sur les  personnes. « Ils soudoient les médecins, le personnel hospitalier et les  politiciens. Les personnes qui ne coopèrent pas sont menacées. Ils  utilisent toutes sortes de techniques psychologiques pour manipuler les  gens ».

« Les médias grand public  racontent une fausse réalité, affirmant que la majorité des gens sont  favorables aux mesures et aux vaccins. Ce n’est certainement pas vrai.  Presque tout le monde à qui je parle en Allemagne sait, par exemple,  qu’un masque ne protège de rien, c’est parce que maintenant presque tout  le monde est informé via les médias alternatifs. Les vieux médias sont  en train de mourir ».

Le conseil de Fuellmich ? “Répandez  la vérité et les faits autant que possible et ne gaspillez pas votre  énergie avec des gens qui veulent désespérément se faire vacciner. Nous  ne pouvons pas sauver tout le monde. Beaucoup de gens mourront.”